Le Spécialiste de l'Ampoule LED et du Luminaire depuis 1992
✔ Vos spécialistes éclairage au 03 88 65 97 65
La classe énergétique d'une ampoule


 
La classe énergétique d'une lampe est une information qui se trouve sur tous les emballages d'ampoules, sur ce qu'on appelle l'étiquette énergie.

L'étiquette énergie, déjà connue par le grand public dans l'électroménager ou les habitations permet d'avoir une indication précise sur le rendement énergétique d'un appareil.


L'étiquette énergie est complétée par trois indications :

  • Le flux lumineux de la lampe exprimé en lumen
  • La puissance électrique exprimée en Watt
  • La durée de vie exprimée en heures

La norme (DIN EN 50285 : 1999) sert à déterminer la classe énergétique d'une source lumineuse. Elle est représentée par une étiquette destinée au consommateur, qui précise les caractéristiques du produit, notamment ses performances énergétiques. Le label est gradué en classes qui s’échelonnent de : A++ «très économique» à G «peu économique». Les lampes se répartissent donc sur 7 classes énergétiques.


La classe d’efficacité compare la consommation de la lampe au flux lumineux qu’elle produit (exprimé en lumens).

 

Classement général des lampes
Classe énergétique Efficacité Type de lampe
A 50lm/W Tubes fluorescent et LFC
B 51 < lm/W < 21 LFC et halogène performant
C 20 < lm/W < 16 Halogène
D 15 < lm/W <13 Halogène peu performant
E 13 < lm/W < 11 Incandescence
F 11 < lm/W < 9 Incandescence
G < 9 lm/W Incandescence

 

Les lampes suivantes sont exclues du champ d’application de la présente directive:

  • les lampes produisant un flux lumineux supérieur à 6 500 lumens;
  • les lampes dont la puissance absorbée est inférieure à 4 watts;
  • les lampes à réflecteur;
  • les lampes ayant une utilisation avec d’autres sources d’énergie, telles que les piles
  • les lampes dont la fonction principale est autre que la production de lumière visible (de 400 à 800 nm);
  • les lampes mises sur le marché ou commercialisées en tant que partie d’un produit dont la fonction principale n’est pas l’éclairage (sauf si lampe proposée à la vente, en location, en location-vente ou exposée séparément)

L'idée de définir des classes énergétiques pour les sources lumineuses permet aux consommateurs de mieux choisir leurs ampoules domestiques.

Toutefois on peut pointer plusieurs limites de la directive 98/11/CE :

  • Les LED ne sont pas au tableau car lors de la création de cette directive, elles n’ont pas été prises en considération. Par contre, nous pouvons stipuler que toutes les lampes LED de grandes marques respectent aujourd’hui la classe énergétique A.
  • La norme se limite aux ampoules à usage domestique. La limite de 6500lm empêche toutes les lampes à décharge (excepté les tubes fluorescents) d'utiliser l'indice d'efficacité énergétique. Ceci est regrettable car les halogénures métalliques offrent une lumière de bonne qualité sans que cela soit reconnu par le label.
  • La norme considère le nombre de lumen (unité photométrique) et non le watt (unité radiométrique). Ceci implique qu'une source verte possèdera un indice énergétique meilleur qu'une source de couleur rouge de même rendement énergétique.